GO UP

FAQ

Peut-on organiser des séminaires et congrès au Sénégal ?

L’activité « tourisme d’affaires et de congrès» au Sénégal représente près du tiers des nuitées touristiques. La position stratégique de Dakar en fait un lieu idéal pour le tourisme de congrès. Les hôtels d’affaires, principalement concentrés à Dakar, représentent 35 % de la capacité et proposent des services 4étoiles aux voyageurs d’affaires. Inauguré en 2014, le Centre International de Conférences Abdou Diouf capable d’accueillir des événements mondiaux, dont le XVème Sommet de la Francophonie en 2014, est bâti sur le futur plus grand pôle urbain d’Afrique. Le Centre International du Commerce Extérieur Africain (CICES), à cinq minutes de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar et à dix minutes du centre ville, est un centre de congrès intégré, avec une vingtaine de bureaux, des salles de 500 et 1200 places et des parkings pouvant accueillir plus de mille (1000) véhicules à la fois. Le King Fahd Palace dispose d’un Palais des congrès d’une surface de 5000 m2 entièrement dédiée aux congrès, conférences et expositions, avec un amphithéâtre d’une capacité de 650 personnes et une quarantaine d’autres salles de réunion dotées d’un équipement son-vidéo-lumière ultra moderne, avec traduction simultanée en six langues et d’un système de vote électronique entre autres. 

Peut-on assister à des fêtes traditionnelles ?

Selon les régions et les ethnies, il est tout à fait possible d’assister à de prodigieuses fêtes traditionnelles qui sont toujours liées aux principaux évènements de la vie : la récolte et les pluies, la pêche, les mariages, les cérémonies de circoncision, les rituels d’initiation des jeunes gens et jeunes filles passant de l’état d’adolescent à celui d’adulte… Chaque village décide de ses fêtes en fonction de la pluie, de l’avancée des récoltes…mais certains évènements sont fixes chaque année. Parmi les fêtes traditionnelles à ne pas manquer : Les combats de lutte sénégalaise, la danse du faux lion, les rites d’initiation en pays Bassari (avril-mai), les régates (juillet août à Dakar et Saint Louis), Consultez l’agenda touristique et culturel.

Peut-on pratiquer la plongée sous-marine au Sénégal ?

La plongée sous-marine est pratiquée toute l’année au Sénégal et particulièrement dans la Presqu’île de Dakar. En effet, les fonds rocheux, tapissés de gorgones et d’épaves de bateaux (Dakar est reconnue comme l’un des plus grands cimetières de bateaux du monde) constituent l’un des attraits de la plongée et attirent ainsi grand nombre de passionnés. La température de l’eau variant de 16°C en Mars-Avril, à 30°C en Août-Septembre, la faune varie grandement d’une période à l’autre. De juin à décembre, ce sont les pélagiques d’eau chaude qui dominent : requins, thons, carangues, baracudas, raies manta parfois…etc. De janvier à mai, les espèces d’eaux plus tempérées remontent en abondance vers les eaux superficielles. Quant aux espèces colorées des eaux tropicales, poissons perroquet, ange, ou papillon, elles accompagneront les plongées tout au long de l’année.

Où sont localisées les plages ?

Le Sénégal bénéficie de 500 kilomètres de plages, qui font de ce pays l’une des grandes destinations balnéaires d’hiver les plus proches de l’Europe. Du mythique lac Rose à Saint Louis, une immense plage déserte de sable fin s’étend sur plus de 200 Kms. C’est l’une des plus belles plages du pays mais une eau peu chaude. A Dakar, vous trouverez de nombreuses plages en centre ville et en périphérie, en sus des plages de l’île de N’Gor, et de l’île de Gorée. Les plages de la Petite Côte avec leur sable blond permettent aussi des baignades en toute sécurité. Et enfin, les plages d’Abéné et du Cap Skirring, en Casamance sont parmi les plus belles plages d’Afrique. 

Le Sénégal est-il un pays de pêche ?

Les eaux du Sénégal sont réputées dans le monde entier pour leur richesse et sont parmi les plus poissonneuses du globe, grâce au phénomène appelé «upwelling». Le Sénégal apparaît donc comme l’une des destinations « pêche » les plus prisées au monde. Pour la pêche au gros, on reconnaît une cinquantaine d’espèces, dont vingt-deux reconnues par l’International Game Fish Association de Floride. Le Sénégal détient ainsi plusieurs records du monde. Mais beaucoup d’autres techniques de pêche sont également possibles : pêche à la palangrotte, au lancer, à la traîne, au rappala, etc. La pêche sous-marine, autorisée en apnée, nécessite une assurance.

Le Sénégal est-il un pays de chasse ?

La faune du Sénégal est extrêmement variée avec environ 169 espèces de mammifères, dont 23 peuvent être chassées, et 625 espèces d’oiseaux, dont 45 peuvent être chassées ou capturées. Le Sénégal est signataire de plusieurs conventions en matière de protection de la faune. Beaucoup de campements touristiques ont leurs propres terres amodiées et proposent des séjours chasse.

  • Période

La saison de chasse est ouverte généralement du 14 décembre au 1er mai et, exceptionnellement, du 15 novembre au 30 juin pour le gibier d’eau. Les dates sont fixées annuellement par arrêtés.

  • Formalités

Trois formalités sont à accomplir, généralement avec l’aide du campement de chasse qui s’en charge à l’avance : l’autorisation de port d’arme (pour amener ses propres armes – 1 mois de délai – l’importation de cartouches est interdite), l’acquisition d’un permis de chasse (délivré par la Direction des eaux et forêts) et la souscription à une assurance (contre les risques de chasse). Il existe 3 types de permis : le permis de petite chasse, le permis de grande chasse, et le permis spécial de chasse au gibier d’eau, chacun ayant des quotas de tir à respecter.

  • Gibier

La chasse, lorsqu’elle se pratique sur des zones bien gérées, se caractérise depuis toujours par une exceptionnelle densité de gibier à plume (gibier d’eau, perdreaux,…) bien que le phacochère y soit également présent en très bonne densité selon les zones.

Quels souvenirs peut-on acheter ?

Le Sénégal est un pays d’artisans et l’imagination des créateurs est sans limite. A Dakar et dans les petites localités, vous trouverez dans les marchés ou dans les villages artisanaux : Peintures sous verre et tableaux en sable, tissus (batiks, pagnes, boubous, broderies) vêtements traditionnels, bijoux (fabriqués par les Maures et les Wolofs), djembés, vannerie, cuir, sculptures sur bois (les assiettes et plats rectangulaires sont une spécialité locale et originale),

Peut-on visiter le Sénégal par ses propres moyens, et comment ?

Le Sénégal est un pays qui peut tout à fait se visiter par ses propres moyens : sur le plan sécuritaire comme sur les plans matériel et organisationnel, le pays se prête au tourisme. En ce qui concerne l’hébergement, il est préférable de réserver à l’avance : en pleine saison pour s’assurer de la disponibilité de chambres ; en basse saison, pour vérifier si les établissements sont bien ouverts. En ce qui concerne le transport, il est possible de louer une voiture auprès des nombreuses agences de location de véhicules. Les taxis-brousse, prévus pour 7 passagers, se trouvent dans toutes les gares routières (dans toutes les villes et villages). Les vols domestiques peuvent également être utiles pour de longs trajets. Aussi, la pirogue est un moyen de locomotion très agréable et utile en Casamance et dans le Sine Saloum.

Peut-on y partir en famille ?

Le Sénégal est une destination qui se prête tout à fait aux petits et aux grands pour découvrir l’Afrique. Les conditions sanitaires et sécuritaires sont en général très satisfaisantes, les hébergements et les activités de loisirs sont tout à fait adaptés et certains hôtels développent des activités spécifiques pour les enfants. Aussi, les enfants trouveront beaucoup d’intérêt dans la découverte de la nature (observation de la faune et des oiseaux dans les parcs nationaux), des paysages, la pratique de loisirs sportifs nautiques et terrestres, la rencontre de la population sénégalaise (lors de fêtes traditionnelles par exemple, mais aussi au quotidien). Les enfants étant plus sensibles, les parents doivent néanmoins être particulièrement vigilants quant à : la protection solaire et contre les moustiques, l’hydratation régulière.

Quels sont les groupes hôteliers présents au Sénégal ?

Accord avec 3 hôtels à Dakar : Sofitel, Novotel et Ibis.  Le Club Med, Sheraton, Radisson Blu. Des grands projets hôteliers sont en en cours par d’autres groupes internationaux.

Combien de temps faut-il pour visiter le Sénégal ?

Selon le type de voyages, le temps de visite à conseiller pour le Sénégal peut varier :

  • Séjour balnéaire : 8 jours pour des excursions dans la région de la Petite Côte voire même du Sine Saloum. Pour des excursions plus lointaines, 10 jours peuvent être nécessaires.
  • Circuit découverte (petite boucle du Sénégal pour une bonne approche du pays) : entre 10 jours et 15 jours minimum.

La plupart des tour opérateurs programment le Sénégal sur une durée moyenne de 9 jours/ 7 nuits (séjours ou petits circuits) ou15 jours / 14 nuits pour des circuits plus longs. A noter que de plus en plus d’étrangers décident de passer les mois d’hiver au Sénégal, dans leurs résidences secondaires mais aussi dans des locations touristiques ou des résidences hôtelières.

Le Sénégal est-il un pays sûr ?

Le Sénégal est un pays très stable politiquement, qui n’a pas connu à ce jour de conflit majeur sur son territoire, ni d’acte terroriste et qui est reconnu comme une exception démocratique en Afrique. Son peuple est on ne peut plus pacifique, très hospitalier et ouvert à la rencontre et l’échange. Le Sénégal est un des pays d’Afrique qui a le plus faible taux de délinquance violente. Même à Dakar, elle est assez faible pour passer inaperçue aux touristes de passage. Néanmoins quelques précautions pour éviter les pickpockets et vendeurs insistants… : éviter toute ostentation et savoir sourire tout en refusant d’acheter permettront d’éviter de rencontrer quelques soucis.

Quelle est la meilleure saison pour visiter le Sénégal ?

Au Sénégal, il fait chaud toute l’année et le soleil brille pratiquement tous les jours. C’est l’un des pays les plus ensoleillés au monde avec plus de 3 000 heures d’ensoleillement par an. La haute saison touristique, qui correspond à la saison sèche, s’étend de novembre à fin mai (pic de la saison entre décembre et avril). Les températures varient alors entre 22 et 35°c. Il s’agit de la période où le Sénégal est le plus visité, surtout pour les vacances d’hiver. L’hivernage (ou saison des pluies) est la saison où les lumières sont superbes, les paysages verdoyants et la température de l’eau est divine. 

Français English German Italiano Español Dutch